Un·e supercitoyen·ne sommeille en vous !

Voir la vidéo de présentation

La pauvreté et la faim. L’élection de Donald Trump aux États-Unis. Le changement climatique. La crise des réfugié·e·s. Daesh. La montée de l’extrême-droite. Les violations des droits humains partout dans le monde. Le chômage qui ne diminue pas. Les raisons d’être pessimistes sont nombreuses et on pourrait croire que nous, simples citoyen·ne·s, sommes entièrement impuissant·e·s face aux malheurs de notre monde. Si les personnalités politiques font l’autruche et sont incapables d’apporter des réponses satisfaisantes à ces problèmes, comment pourrions-nous le faire ? C’est bien beau d’éteindre la lumière en sortant d’une pièce ou de faire pipi sous la douche, mais même si nous adoptions tous ces quelques gestes écologiques, ils semblent largement insuffisants quand on considère que, selon un rapport de l’ONG CDP, 25 entreprises seulement sont responsables de 50% des émissions de gaz à effet de serre depuis 1988.

f

© Quino

Pourtant, chacun·e, à son échelle, peut faire bien des choses qui ont un impact positif limité sur le monde mais qui, si nous sommes suffisamment nombreux, peuvent avoir des conséquences plus importantes. C’est ce dont j’aimerais parler sur ce blog. Il peut s’agir de changements très simples, qui ne demandent ni temps ni argent, mais d’autres changements ne sont pas forcément à la portée de chacun·e. Je ne cherche donc pas à accuser ou à faire culpabiliser tous ceux et celles qui n’appliqueraient pas mes recommandations à la lettre, mais juste à faire réfléchir à nos comportements et prendre conscience que la partie n’est pas nécessairement perdue d’avance. Sauf si nous baissons les bras en affirmant que rien ne changera jamais…

© Quino

Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :